samedi 22 décembre 2007

Scandale HLM à Boulogne : une membre du gouvernement occupe un logement de 80m2 pour 420 € !


Qu'aprend-on à l'occasion du scandale Bolufer ?
Que la chef de cabinet de Fadela Amara, Marie-Christine Blanchard-Amelin, vit dans une HLM d'une zone urbaine sensible (ZUS) de Boulogne-Billancourt depuis 23 ans !


On serait curieux de connaître la progression de ses revenus depuis cette période...

Comment ne pas demander sa démission !


De surcroît, elle déclare sans honte : "Je serais prête à payer un surloyer si la réglementation l'exige." !


Cela veut-il dire que l'on agit que sous la pression de la loi ?

Que l'impunité assurée dissuade de mettre ses actes en phase avec ses convictions qui prétendent servir au mieux la collectivité ?


Quid de l'éthique, censée caractériser nos élus ? Il est vrai que l'exemple au sommet de l'état n'est pas brillant...

Cela conduit nos élus boulonnais à tolérer une gestion inique des biens publics !

Mais quand on spolie autant les plus démunis de leurs droits, on a mauvaise grâce à leur retirer les petits privilèges qu'ils ont lentement accumulés...



C'est ce que doit se dire Bertrand Delanoé, lorsqu'il laisse perdurer des rentes de situation chez beaucoup ?
Cela pourrait s'apparenter à du clientelisme...?

Mais pourquoi être dur avec les classes moyennes, du fait que le gouvernement fait enfler les classes défavorisées ?

En tout cas, les Verts ont décidé d'exposer cette situation au grand jour... et de récupérer quelques électeurs au passage...


La République n'a de légitimité que parce qu'elle est juste pour tous.

Il faut donc d'urgence retrouver un gouvernement éthique, qui ait une politique courageuse en matière de les règles du jeu, et qui se donne les moyens politiques et économiques de ne pas laisser des dizaines de milliers de francais attendre en vain le logement HLM auquel ils ont droit.





Et pour ceux qui abusent du système, il faut leur demander de revenir rapidement dans un marché privé, débarrassé de la spéculation par une politique de construction ambitieuse.


Mise à jour le 24/01/2008:

Nouvel Obs :

Une personne seule dans un 5-pièces...
L'exemple-type : une grand-mère qui a vécu avec sa famille dans un 4 ou 5-pièces et qui se retrouve veuve et sans enfants. Bien sûr, rien de scandaleux. Mais la sous-occupation de grands logements, - une denrée rare à Paris - pose problème en temps de crise. Surtout quand beaucoup de familles nombreuses sont sur liste d'attente : en 2006, les ménages de 3 ou 4 personnes représentaient plus de 27% des demandeurs, selon une étude de l'Apur. Dont 1 400 familles d'au moins 7 personnes. «Des mamies dans des 4-pièces à 3 euros du mètre carré, on en a», confirme Laurent Quesnel, directeur de la gestion locative à la SGIM. Notamment dans le parc le plus ancien, celui des loyers de 48. «Avant, les gens décédaient plus vite après leur vie professionnelle, explique un acteur du monde HLM. On relouait alors à des jeunes travailleurs. Aujourd'hui on vit plus vieux et les gens vieillissent dans leur logement.»

Combien d'appartements sont concernés ?

Selon une étude de l'Insee, 18% des HLM de Paris et les communes limitrophes sont «en situation de sous-peuplement prononcé». Soit moins que la moyenne nationale. En revanche, à Paris, 17% des logements HLM sont surpeuplés (moins d'une pièce par personne), plus que dans les autres grandes agglomérations françaises (11%).

Ce que prévoit la loi.

Il y a sous occupation d'un logement social quand le nombre de pièces habitables est supérieur de plus de deux au nombre de personnes qui y vivent (une personne seule dans un F4 par exemple). Mais les bailleurs sociaux n'appliquent en général pas de mesure coercitive. Difficile de demander à une personne âgée qui a vécu toute sa vie dans un appartement de le quitter à la retraite.

Ce qui est envisagé ?

Les bailleurs essayent aujourd'hui d'encourager les mutations au sein du parc HLM, en proposant aux candidats au déménagement des loyers attractifs. Mais rares sont ceux qui acceptent de réduire leur nombre de mètres carrés. A l'Opac, on reconnaît que les résultats sont modestes : 60 F4 ou F5 libérés par an. Pour passer à la vitesse supérieure, la ministre du logement Christine Boutin veut faire évoluer le concept de «droit au maintien dans les lieux» vers un «droit au maintien dans le parc social». Autrement dit, pouvoir contraindre une personne seule dans un 4-pièces à bouger dans un autre logement social, plus petit. Une idée que défend aussi l'adjoint au logement à Paris et président de l'OPAC, le socialiste Jean-Yves Mano. Mais à manier avec précaution selon plusieurs acteurs du secteur : «Un T3, ça peut permettre à un papa divorcé de récupérer ses mômes le week-end. Il y a des règles mais il y a aussi des gens. On fait du social, pas de l'arithmétique.»

Les articles sur le sujet

lundi 17 décembre 2007

André Santini, pas pressé de baisser de 20% le prix de l'eau à Boulogne, ordonne une hausse !



Décidément André, il n'y a pas urgence à améliorer les conditions de vie des francais...


Forcément le cumul des mandats, ça empêche d'être réactif, et ça n'est pas très républicain ça...





LE PARISIEN




HIER, le Syndicat des eaux d'Ile-de-France (Sedif), réuni à l'usine de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), a décidé une augmentation de 2 % sur la part du prix de l'eau.




L'organisme, présidé par André Santini, maire Nouveau Centre d'Issy-les-Moulineaux, qui gère l'eau de 144 communes d'Ile-de-France dont 21 dans les Hauts-de-Seine*, n'a pas voulu suivre les arguments de la minorité politique du conseil syndical qui demandait une baisse de 20 % du prix de l'eau effective dès le 1er janvier.




« Nous, maires et délégués du Sedif avons demandé au président d'inscrire cette question à l'ordre du jour, mais il nous a rétorqué que celle-ci était arrivée deux jours trop tard et que, de toute façon, la question était délicate et sensible... », explique Christian Métairie, président de la communauté d'agglomération du Val de Bièvre et maire adjoint Gauche citoyenne d'Arcueil (Val-de-Marne).






L'article payant ici.

jeudi 13 décembre 2007

Révélation de l'année : Keny Arkana, la rappeuse qui veut ... Passer l'élysée au karcher !


Pour les nantis, tout va de mieux en mieux...comme promis lors des élections.
Mais Berlusconiser la France, lui promettre qu'elle gagnera plus au prix de ses valeurs, de son honneur, de la dignité de ses classes populaires, croyez vous qu'elle l'accetera longtemps ?

Peut-on tout oser impunément ? au pretexte de la croissance, de la mondialisation ? Non.

+60 +22 +66 +33 +60 ?
1789, 1848, 1870, 1936, 1968, 2...
on voudrait provoquer une nouvelle commune, on ne s'y prendrait pas autrement !

Un indice : les messages venus des cités.


Keny Arkana rappeuse née en 1982 à Boulogne Billancourt,

Le clip.

Les paroles.

La France change, on s'est dit avec mes compères
Que pour nettoyer au kärcher, on était volontaires
Tous ces magouilleurs déguisés
OK pour nettoyer la racaille, nous partons donc karchériser l'Elysée
Ces hommes d'affaire en forme de politiciens
Libéralisant le pays en dépit des voeux de la populace
Bâillonnant la démocratie pour faire passer
Leurs lois, leurs décrets même quand le peuple a dit " assez " !
Gouvernement honteux que rien n'amène à la démission
Le plus ridicule de toute l'histoire de la nation…
Article 49.3, répression, couvre-feu
Dépassée, ta 5ème République a pris un coup de vieux !
Le raz-le-bol s'élève !
Gouvernement illégitime depuis le NON à la constitution Européenne
Partout ça s'mobilise ! Anti-libéral !
Les prisons se remplissent, la démocratie n'est pas libérable !

Nettoyage au Kärcher
Sortez les dossiers du placard !
C'est à l'Elysée que se cachent les plus grandes des racailles !

France schizophrène aux valeurs hypocrites qui écoeurent
Stigmatisent nos quartiers pour que les autres aient peur
Des politiques qui jouent les acteurs !
N'assument pas le passé colonial !et quand les banlieues pètent, accusent les rappeurs !
Mauvaise foi exemplaire ou mémoire sélective ?"
Au!! douce France de mon enfance joue l'amnésique !
Fais la belle quand elle parle d'immigration
Ce n'est pas ton peuple collabo qui s'est battu contre l'occupation !
Redescend de ton podium ! toi qui fûs si fière
De tes soit disant " droit de l'homme " et de ton Siècle des Lumière
Ta philosophie humaniste
s'est arrêtée à la théorie,
quand tes armées sont parties
coloniser l'Afrique !
La liberté d'expression ; comme tout, à deux vitesses
Islamophobie à tout va, mais ne critique pas Israël !
C'est la politique schizophrène de la France
Fracture sociale maintenue, et t'parle d'égalité des chances !

Nettoyage au karcher
Sortez les dossiers du placard !
C'est à l'Elysée que se cachent les plus grandes des racailles !

Idéologie mensongère, nous la font à la transversale
Sortez les dossiers noirs, " Françafrique ", demande à Verschave
La France a oublié, pour les quelques-uns qui vivent bien
Que certains sont morts pour le droit des travailleurs,rappelle-le à Villepin !
Contrat première embauche, c'est " exécute ou dégage
Régression sociale à tous les étages !
Bientôt le point de non retour…
Aux royaumes des aveugles, les borgnes sont rois comme un facho au 1er tour !
Super Zorro est arrivé : un Sarkozy totalitaire
N'oubliez pas que c'est par les urnes qu'est arrivé Hitler..
Un ministre pro-bush, l'OMC a son élève
Guillaume Sarkozy : vice-président du Medef !
Pendant que les privatisations sèment la colère
Nos politiques s'en réjouissent, en sont devenus actionnaires…
Snobent les protestations, puis les criminalisent !
Envoient même le GIGN pour stopper des grévistes !

Nettoyage au karcher
Sortez les dossiers du placard !
C'est à l'Elysée que se cachent les plus grandes des racailles !

mardi 4 décembre 2007

Euro Millions à Boulogne Billancourt : 27 millions d’euros à partager en 8


©La Française des Jeux
- Boulogne Billancourt, lieu imprévu d'allegresse : la remise des chèques d'EuroMillions ! -

"FRANCE INFO - Prenez huit bons copains de travail quinquagénaires, faites les jouer pendant sept ans au Loto et à l’Euro Millions les mêmes numéros chaque semaine. Vous obtenez un groupe d’heureux vainqueurs. Aujourd’hui, ils se partagent une cagnotte de 27.375.964 euros. Ils ont voulu raconter leur histoire, en gardant l’anonymat.

Après une escapade à Paris (Boulogne Billancourt) pour retirer leur gain auprès de
la Fédération Française des Jeux, huit camarades -sept hommes et une femme âgés de 51 ans à 60 ans- ont regagné aujourd’hui leur région d’origine, les Bouches-du-Rhône. Chacun un chèque de 3.421.995 euros en poche. Un conte de Noël avant l’heure pour ses amis de trente ans… Des joueurs assidus qui depuis sept ans croient en leur bonne étoile chaque semaine, rejouant strictement les mêmes numéros. Une chance eue à l’usure.

Le vendredi 20 novembre, les huit acolytes jouent 12 euros, comme d’habitude, à l’Euro Millions : une grille à 6 euros et trois grilles à 2 euros. A 20h30, le verdict tombe. Ils ont les bons numéros et héritent d’une cagnotte de 27 millions d’euros.

Les huit amis travaillent dans le même service à l’usine Arcelor-Mittal de Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône. Ils saluent tous la "persévérance de leur gestionnaire" qui a récolté sans faillir les participations de chacun pendant sept ans, "soit 365 semaines de Loto, puis d’Euro Millions à partir de 2004".

"Notre vie a basculé"

Celui qui s’apprêtait à prendre sa retraite dans sept mois reconnaît que ses projets "vont prendre une autre dimension". "Nous sommes des ouvriers et des techniciens et nous gagnons chacun de 2.000 à 3.000 euros par mois", détaille son voisin, la voix en suspens. Quelle dimension ? Premières réponses : "faire plaisir à nos proches", "aider les enfants à s’installer", "réaliser un rêve de jeunesse"… Ainsi, l’un d’entre eux ira à la Coupe du monde en 2011 en Nouvelle-Zélande et à Pékin en août 2008 pour les Jeux Olympiques. "Ces millions d’euros, c’est aussi 30 ans d’une vraie amitié et le bonheur de les partager", conclura le philosophe du groupe."

L'article ici

Le plus dur, c'est pour ceux qui venaient d'arreter de contribuer, et pour celui qui allaient commencer prochainement !!
L'espoir fait vivre, pour eux il a cessé...

vendredi 30 novembre 2007

"Les héritiers Belmondo offrent la totalité des oeuvres de leur père"





Nouvel Obs - "L'acteur Jean-Paul Belmondo, son frère Alain et sa soeur Muriel ont décidé d'offrir la totalité de l'oeuvre de leur père, le sculpteur Paul Belmondo, disparu en 1982, à la Ville de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), qui aura en charge de la mettre en valeur au sein d'un musée qui verra le jour fin 2008.
"Ce sont quelque 259 sculptures, 444 médailles et près de 900 dessins, carnets de croquis et essais préparatoires qui seront ainsi réunis pour être exposés au public au château Buchillot", annonce Jean-Paul Belmondo dans un entretien au "Figaro Magazine", en kiosque samedi.
"La star, c'était mon père", confie Bébel, 74 ans, en référence à la carrière de sculpteur de son père Paul. "Un artiste discret, sensible, authentique, mais que nos responsables de la Culture n'ont pas jugé de célébrer lorsqu'il est mort", dénonce-t-il, choqué que le décès de son père n'ait fait qu'"une douzaine de lignes dans Le Monde" quand il "suffit qu'un jeune artiste expose trois tubes de néon ou un lapin rose en plastique pour que l'on hurle au génie".
Un manque de reconnaissance qui devrait être réparé, après la signature le 30 mars dernier d'une donation du fonds Belmondo à la Ville de Boulogne-Billancourt, qui aura en charge de la valoriser sur les 1.000 mètres carrés du château restauré de Butillon, qui deviendra fin 2008 le musée Paul-Belmondo. "Vous vous rendez compte! Cela fait 20 ans que j'en rêve", lance Bébel, soulignant que les enfants ont toujours souhaité que les oeuvres de leur père "restent groupées et soient présentées au public".
De l'oeuvre paternelle, Jean-Paul Belmondo dit n'avoir gardé, "pour sa valeur sentimentale", qu'un buste de lui, que son père avait réalisé quand il avait cinq ans, à une époque où le futur acteur avait "déjà bien du mal à tenir en place". AP



La suite dans Le Figaro.

Le cimetière du Montparnasse

mercredi 28 novembre 2007

Parole, Parole... du député Baguet ?





L'UMP qui est aux affaires depuis ... découvre brusquement avant les municipales qu'il veut faire du social. Faut-il le croire ?

Quand le député Baguet dit qu'il veut :

- construire une maternité,
=> pourquoi avoir attendu si longtemps ?
- enfouir la RD910 (Gal Leclerc/E. Vaillant) et prolonger le métro
=> pourquoi faire croire démagogiquement aux électeurs qu'on va faire des miracles...?
Tout le monde sait que c'est techniquement impossible de part la configuration et le metro.

- des maisons de retraite
=> quel financement ? quel est le besoin exact ?

- un terrain de foot et des équipements sportifs
=> a-t-il interpellé le maire à ce sujet par le passé ?

- atteindre les 20% de logements sociaux
=> Comme le rappellent les verts en 2005 :"Boulogne compte 10,54% de logements sociaux")
Croyez-vous vraiment qu'il va construire 5000 logements sociaux à Boulogne ?! alors qu'on pousse les moins pauvres à acheter le leur, au lieu de faire en sorte qu'ils puissent accéder à un marché privé raisonnable ?


Pourquoi ne l'ont-ils pas fait depuis si longtemps ?
Par manque d'idées ? ou parce que le maire n'était pas assez docile avec le conseil général des Hauts-de-seine ? et qu'on voulait rendre son bilan médiocre, au dépend de l'intérêt des habitants...
Le pouvoir de gel et de nuisance était donc le plus fort ?

Dans tous les cas, incompétence ou carriérisme, l'UMP ne mérite pas de représenter les citoyens à la prochaine mandature. Et encore moins le cumulard Baguet, au bilan catastrophique, sans le talent de gestionnaire ni de négociateur, si important pour notre ville.

Seule une équipe renouvelée, celle du PS, jeune, moderne et compétente (ENA, entrepreneurs, universitaires) est digne de porter l'avenir de notre ville.


Le meilleur exemple :
Comme député : vous croyez qu'il s'attaquerait aux conditions de vie des Francais (cautions immobilières insoutenables, indigence et concentration des médias, oligopoles libéraux, etc...) ?

Pensez-vous, comme le précise le journal Le Monde, il se bat pour un abonnements pour trois membres d'une même famille chez les opérateurs télécoms !

"...
Un amendement de Pierre-Christophe Baguet (UMP), imposant aux opérateurs de téléphonie mobile de proposer un abonnement forfaitaire familial comprenant au minimum trois utilisateurs, a également été adopté.
..."

On comprend mieux son mode de raisonnement dans l'article du Point :

Extrait

"...
Le Point.fr : - Pourquoi un amendement spécifique à la famille ?
Pierre-Christophe Baguet : - En dix ans, le nombre de mobiles a augmenté de 960 % : 5 millions en 1997 contre 53 millions en 2007. Et sur ce marché, l'investissement des familles est particulièrement conséquent. La téléphonie mobile est devenu un outil clé dans les foyers, qui sert d'une part à renforcer les liens, et d'autre part à l'organisation du quotidien. Je pense notamment aux mères de familles monoparentales, qui sont encore sur le lieu de travail lorsque les enfants rentrent de l'école : le "suivi" du goûter, des devoirs ou d'autres activités se fait alors via le téléphone. Le volume des communications interfamiliale est donc en augmentation, et imaginer un forfait spécifique va dans le sens de la préservation du pouvoir d'achat.
L.P. : - Mais il existe déjà des formules proposant des numéros préférentiels ?
P.-C. B. : - C'est ce que me disent certains des opposants à cet amendement. Mais en tant que père de famille je sais pertinemment que les adolescents ne vont pas choisir en priorité le numéro des parents !

..."

On croit rêver !
Si il dirige notre ville avec la mêle pertinence, on va bien s'amuser pendant 6 ans s'il est élu...

Réfléchissez bien avec de prendre votre bulletin en 2008.



Mais il est peut-être encore temps de convaincre le Maire actuel PC Baguet de ne pas renoncer si vite !


En effet, il (dit qu'il) réfléchit encore... Cf son message aux sympathisants de l'UMP le 15/11/2007 : acte sincère ou tactique pour mieux valoriser et transférer son ralliement ?


"Chers Amis,

Vous avez été informés de la décision de la Commission nationale d'investiture de l'UMP pour les prochaines élections municipales.

J'ai pris acte avec regret de cette décision.

Ainsi que je l'ai indiqué, c'est au contact des Boulonnaises et des Boulonnais que j'entends savoir s'ils se rangent à cette décision ou expriment le désir d'avoir un choix véritable pour l'échéance de mars prochain.

Vous êtes impliqués dans la vie de l'UMP, le parti que j'ai rejoint dès sa création après avoir longtemps été adhérent du RPR, et vous êtes concernés par l'avenir de notre ville.

Avant de prendre ma décision, je souhaite pouvoir échanger avec vous, et recueillir votre sentiment sur la situation politique de notre ville et sur les grands enjeux municipaux.

Je vous invite à une rencontre le samedi 8 décembre 2007, Salle des Fougères, sur la Grand-Place, à partir de 11h30.

Avec mes amicales pensées,

Pierre-Mathieu DUHAMEL

Pour votre information veuillez trouver ci-après mon communiqué de Presse du 15 novembre 2007



Communiqué de Pierre-Mathieu Duhamel, maire de Boulogne-Billancourt

Pierre-Mathieu Duhamel , maire UMP de Boulogne-Billancourt, prend acte avec regret de la décision de la Commission nationale d'investiture en faveur du député et vice-président du Conseil général des Hauts-de-Seine pour les prochaines élections municipales.

"Je poursuis avec détermination mon action au service des Boulonnaises et des Boulonnais, et continue à être à leur écoute. C'est à leur contact que j'entends savoir dans les semaines à venir s'ils se rangent à cette décision ou expriment le désir d'avoir un choix véritable lors de l'échéance municipale de mars prochain.

Si cette envie se manifeste, je me présenterai devant les électeurs, avec une liste d'ouverture, en m'engageant à n'exercer aucun autre mandat comme c'est déjà le cas. »

Boulogne-Billancourt, le 15 novembre 2007."


Il est probable qu'il se dégonflera; dommage qu'il n'ait pas l'âme d'un aventurier; JP Fourcade, lui, l'aurait fait il y a vingt ans... ! Car il sait qu'il y a danger pour ses administrés !

_____________________________________


Comme le chantait DALIDA ;-)
(voici le début de la musique pour ceux qui l'ont oubliée (ou rechercher sur http://www.fnacmusic.com/))


PC Baguet : "C'est étrange, je n'sais pas ce qui m'arrive ce soir,

Je regarde ma ville comme pour la première fois."


Boulogne : "Encore des mots toujours des mots les mêmes mots"


PC Baguet : "Je n'sais plus comment te dire,"


Boulogne : "Rien que des mots. Des mots faciles des mots fragiles. C'était trop beau"


PC Baguet : "Tu es d'hier et de demain"


Boulogne : "Bien trop beau"


PC Baguet : "De toujours ma seule vérité."


Boulogne : "Mais c'est fini le temps des rêves. Les souvenirs se fanent aussi quand on les oublie"


PC Baguet : "Tu es comme le vent qui fait chanter les violons et emporte au loin le parfum des roses."


Boulogne : "Caramels, bonbons et chocolats !"


PC Baguet : "Par moments, je ne te comprends pas."


Boulogne : "Merci, pas pour moi !"
______________________________________



mercredi 21 novembre 2007

8ème quartier : le fiasco de la droite à Boulogne


8ème quartier :

Après des années de tergiversations, à combien se monte l'addition pour les boulonnais ?

Alors que s'ouvrait, avec la reconstruction du 8ème quartier et l'ile Seguin de Boulogne Billancourt, des perspectives rares offrant immédiatement une surface impressionnante sur un terrain de haute valeur environnementale et foncière, la municipalité a gâché cette chance en ne pouvant apporter de projet à la hauteur des espérances des boulonnais.

- L'INCa, qui attend toujours d'y être implantée (elle n'y viendra jamais ?), et au demeurant très mal gérée (cf. l'enquète de la cour de comptes), est hébergée gratuitement par le contribuable (Le conseil général et la ville) à hauteur d'un loyer de 1,2 millions d'euros par an !

- La passerelle vers l'ile Seguin, construite à grand frais (15 M€), fut investie pour l'instant en pure perte puisque les équipements censés être déservis l'existent toujours pas.

- etc... ?

Pour une opération totale estimée à 500 M€, quels seront les coûts totaux de ces retards pour les francais ?

Le manque de concertation aura décidément confirmé la réputation de l'UMP. C'est tout un système culturel qui est défaillant, quand la gauche a sur ce domaine une longueur d'avance (souvenons nous du talent de Michel Rocard en la matière)

On savait qu'on avait la droite la plus bête du monde...
Sarkozy a failli en faire douter les francais... mais en pleine période de grève, le doute n'est plus permis. La note va à son tour être salée !

Mettre les francais dans la rue n'est pas une preuve de fermeté mais d'une incapacité à convaincre que la réforme est équitable.

L'heure est venue pour la démocratie participative !

Rdv le 19 décembre 2007 20h30 à l'école Fessart pour un nouvel épisode de l'implication des citoyens !

"La droite, à Boulogne, ce sont les Atrides !"

Et c'est reparti !

Après des décennies de luttes fratricides entre les clans de la droite, dignes de la guerre froide,


voilà Pierre-Christophe Baguet qui veut prendre la place du maire UMP !



Au point qu'on entendit en coulisses : "Là bas, ce sont les Atrides !".

Pour cela, une stratégie de longue haleine lui permis d'arriver à ses fins : la désignation par l'UMP pour les municipales 2008.


Pendant les intrigues, le maire actuel mouille sa chemise, freiné par les guerres de clochers des hautes sphères (Conseil général, Présidence, parti)




Si vous avez manqué le début... : voici ce qui se disait en 1995 puis en 1997 à propos des prétendants :








Archives de l’Express

Municipales 95 - L'assaut de l'UDF par Florent Leclercq

Ici, c'est Jean-Pierre Fourcade, soutenu par l'ancien maire Georges Gorse, qui sonne la charge contre Paul Graziani, poulain, lui, de Charles Pasqua.

La deuxième ville d'Ile-de-France est l'objet d'une âpre bataille, qui fait dire à un élu du voisinage: «Là-bas, ce sont les Atrides.»
En apparence, il s'agit d'un conflit classique à droite, rendu possible par le fait que les Boulonnais votent massivement pour la majorité: le sénateur maire RPR Paul Graziani défend son bien contre l'assaut du sénateur UDF Jean-Pierre Fourcade. En réalité, cet affrontement s'explique - et se complique - de huit façons possibles.
Au départ, une guerre de succession secoue le conseil général des Hauts-de-Seine. Charles Pasqua a laissé le fauteuil de président à Paul Graziani, qui l'a déjà remplacé au Sénat. Accord entre Corses, aux clauses mystérieuses. En 1988, François Mitterrand réélu, Pasqua doit quitter la Place Beauvau. Il veut réintégrer ses pénates à Nanterre, au siège du conseil général, mais Graziani s'accroche. Au terme de manœuvres souterraines, avec l'aide du couple Balkany de Levallois-Perret, Pasqua le pousse dehors.
S'ensuit un parricide à Boulogne. Graziani réinvestit la ville: il est premier adjoint de Georges Gorse. En 1991, il renverse l'ancien ministre du général de Gaulle et s'assied dans son fauteuil.
Très vite, le conseil municipal tourne à la mêlée générale. Graziani y est mis en minorité. Son dernier budget est repoussé. Et la ville, mise sous tutelle préfectorale. Le groupe des dissidents de la majorité, mené par un jeune élu UDF, Pierre-Christophe Baguet, comprend aussi l'ex-premier adjoint, le Dr Georges Duhamel, et le gendre de Gorse, pour lequel l'affaire a un parfum de vengeance.
Cependant, Graziani traîne un boulet: la mauvaise gestion de la SA2B, la société d'aménagement de Boulogne-Billancourt. Pour garder le contrôle de la grande ZAC du centre-ville, il l'avait d'abord confiée à une structure départementale qu'il présidait, la SEM 92. Vidé par Pasqua, il l'a rapatriée, en même temps que lui, dans la SA2B. Il a vu trop grand et trop cher. Les pertes s'entassaient, sans que l'opération avance. Finalement, la SA2B a été mise en liquidation. Bouygues joue les repreneurs. Mais la ville s'est portée caution. Les contribuables y seront de leur poche, dit-on, pour des centaines de millions de francs. En attendant, seules les herbes folles profitent des terrains vagues au centre de Boulogne.
L'affrontement Chirac-Balladur n'a pas simplifié les choses. Ministre d'Edouard Balladur, Pasqua l'a suivi. Fourcade aussi, comme la majorité de l'UDF, mais contrairement à Valéry Giscard d'Estaing, qui avait fait de lui un ministre des Finances. Gorse est resté fidèle à Chirac, pour qui s'est aussi prononcé Baguet. Graziani, lui, a timidement emboîté le pas à Pasqua. Après le retournement des sondages, il s'est montré au meeting de Chirac pour les Hauts-de-Seine, organisé porte de Saint-Cloud. Il y a reçu un accueil très mitigé. Mais il a eu l'investiture du RPR.
Fourcade et Graziani se livrent un duel à mort, dont l'objet est aussi leurs sièges de sénateur, renouvelables en septembre. Le futur maire, quel qu'il soit, sera d'autant mieux placé que Boulogne, avec ses 110 000 habitants, dispose d'un fort contingent de grands électeurs, qui reflétera la composition du prochain conseil municipal. Tandis que le perdant perdra tout, c'est presque certain. La passion n'enflamme pas les rues de la cité, mais elle éclot en tracts anonymes, ragots et coups bas.

L'enjeu politique cache un enjeu économique: les «terrains Renault», ces 50 hectares, la plupart sur Boulogne, libérés par la Régie. Sous l'appellation lénifiante de Val-de-Seine ou de Cité bleue, il s'agit de l'une des dernières grandes opérations immobilières à proximité immédiate de Paris.
Le RPR boulonnais est divisé. Gorse l'a en partie entraîné derrière Fourcade, sur la liste duquel figure l'essayiste chiraquien Guy Sorman. Mais Pasqua soutient Graziani. Allez comprendre pourquoi! Et le maire sortant a trouvé deux «béquilles», comme les appelle ironiquement son prédécesseur: Roger Karoutchi, premier collaborateur de Philippe Séguin, suivi - et surveillé - par Pierre-Mathieu Duhamel, nouveau directeur adjoint du cabinet d'Alain Juppé, ainsi opposé à son père, le Dr Duhamel. Les Atrides, on vous dit!





Spécial élections - 9e circonscription, Boulogne-Billancourt - Embrouillamini à droite par Christophe Barbier. 22 mai 1997.


Jean-Pierre Fourcade doit en perdre le sommeil! Dans cette 9e circonscription des Hauts-de-Seine, c'est l'équipe municipale qu'il a menée à la victoire contre Paul Graziani, en juin 1995, qui est au bord de l'éclatement. Avec un potentiel de 70% des voix pour la droite, Boulogne, c'est un petit paradis; elle a réussi à le transformer en enfer.
A 82 ans, le sortant RPR, Georges Gorse, élu pour la première fois en 1945, ne veut pas dételer. «Ce n'est pas le Tour de France, arguë son suppléant, le très libéral penseur Guy Sorman. A 84 ans, mon maître Friedrich von Hayek a écrit son ouvrage majeur.» Cela n'empêche pas Pierre Christophe Baguet, qui, à 41 ans, pourrait être le petit-fils de Gorse, d'être furieux. Cet UDF, stratège de l'éviction de Graziani, pensait avoir la voie libre: Fourcade au Sénat; son premier adjoint, c'est-à-dire lui-même, à l'Assemblée. «Gorse est rejeté comme Graziani à la fin», dit-il, cinglant. Jean-Pierre Fourcade, lui, est resté neutre, ainsi qu'il l'a écrit à tous les Boulonnais, leur demandant néanmoins de choisir entre l'homme d'Etat Gorse et l'homme d'avenir Baguet. Fernand Choisel, autre candidat RPR, déclare: «Fourcade m'a dit qu'il ne serait pas neutre jusqu'au bout.» Certains pensent que son cœur vote Baguet et sa raison Gorse: «Fourcade a très peur que Baguet ne perce et ne lui vole la mairie en 2001», souffle un cacique UDF.
La campagne n'a pas tardé à s'aigrir. Le 7 mai, Gorse tente d'interdire l'usage du sigle RPR à ses adversaires: il est débouté. Plus tard, c'est une BD qui circule sur le marché, moquant «Baguiz-nogoud». «Un tract le surnommait “Bac - 6”, déplore André Santini, député UDF voisin et grand marionnettiste de cette élection. J'ai écrit à Gorse pour dénoncer ce tract fascisant.»Les autres candidats de droite sont plus détendus. Ainsi, Christine Bruneau, prétendante villiériste, pose en tee-shirt sur son affiche. «Tu feras un tiers de tes voix sur tes idées, un tiers sur ton suppléant (un autre adjoint de Fourcade) et un tiers sur tes yeux», lui a confié Gérard Askinazi, encore un candidat RPR. Il se pourrait bien que le troisième tiers soit le plus gros... Elle compte aussi sur la fête des familles de samedi soir et sur celle des Mères le jour du vote. Fernand Choisel a choisi de poser en bord de Seine, le regard au loin, laissant sa suppléante, la populaire Chantal Pozzo di Borgo, fixer les électeurs.
Dans cette ville où les personnes âgées représentent 25% de la population, et où de nombreux jeunes votent ailleurs, le suffrage démographique aura son importance. Chargée des questions familiales à la mairie, Christine Bruneau peut en profiter. L'antique Gorse aussi. «Bruneau va fixer le vote FN, prédit Sorman, et elle s'est engagée à soutenir Gorse au second tour.» Peut-on élire un octogénaire sans voter surtout pour son suppléant? «C'est évident: Sorman a acheté une députation en viager», sourit Santini. «Il y a une moins-value Sorman», affirme Choisel. «Je serai plus qu'un suppléant, reconnaît Sorman. Une sorte de député adjoint qui tient la permanence et gère les dossiers économiques.»
Si la majorité avait autant de dissidents partout en France, elle aurait plus de 2 000 candidats! Ailleurs qu'à Boulogne, le candidat PS profiterait d'un tel embrouillamini d'ambitions. Ici, Pierre Gaborit ne peut nourrir que peu d'espoir. La droite est en son jardin, même si elle vient d'inventer sa version du «désespérer Billancourt».



De quoi écoeurer les électeurs et les convaincre de faire confiance désormais à des candidats comme ceux du PS, privilégiant depuis toujours propositions, loyauté et éthique ?
Et il parle de "nouvelles têtes dont les électeurs on envie" ? Prenons le au mot...

dimanche 18 novembre 2007

Le trafic automobile à Boulogne Billancourt

Les embouteillages à Boulogne, vous connaissez ? surtout en ce moment !

Qui n'a pas rêvé d'une police municipale plus active pour éviter le blocage total de places telles que la place Rhin et Danube ?


Le libéralisme devait autoréguler le trafic en dissuadant les automobilistes de prendre leur voiture si la congestion devient trop forte... et que voyons nous chaque vendredi soir ?




Encore faut il qu'il y ait des alternatives fiables : les tranports en commun !





Vive le vélo comme dirait notre ministre des finances ;-)

"Hommes et lieux de mémoires de l’industrie automobile"

L'humanité rend hommage au travail de mémoire effectué sur le passé de Boulogne :

"Mémoire de Billancourt

Renault sur Seine. Hommes et lieux de mémoires de l’industrie automobile,
par Jacqueline Costa-Lascoux, Geneviève Dreyfus-Armand et Émile Temime. Éditions La Découverte, 272 pages, 29 euros.

L’aventure a commencé en 1898 à Billancourt. Elle s’est achevée le 31 mars 1992 avec la fermeture de la dernière unité de production de l’île Seguin. Dans l’intervalle, le nom de Renault a non seulement façonné une ville, mais il a toujours été au coeur, et le plus souvent à l’avant-garde des transformations économiques et sociales de la société française. Cet ouvrage collectif est issu d’un colloque organisé à Boulogne-Billancourt en 2004, au moment où débutait la démolition de ce qui restait de l’usine de l’île Seguin. La fin de cette histoire industrielle, qui a marqué la nation tout entière, laisse des traces encore visibles du travail et des richesses qu’y ont produits des dizaines de milliers d’ouvriers, pour beaucoup immigrés algériens, les « OS de Billancourt ». Un lieu mythique de l’aventure de l’industrie automobile et des luttes ouvrières."



Comment faire revivre le souvenir de cette époque ? et rendre hommage aux sacrifices des immigrés qui ont enrichi notre pays.

Pourquoi la municipalité a manifesté autant d'indifférence lors de la démolition des édifices Renault, ne sauvegardant in extremis, et à la demande expresse du PS, que les portiques aux l'entrées de l'île ?

Voulait-on tacitement effacer le passé ouvrier et immigré de la ville ? On peut s'interroger.

Architecture sur l'ile Seguin : Que devient "L'arbre de la terre"






Comme l'indique un célèbre blog, l'arbre de la terre exita l'imagination lors de son annonce.

De quoi redonner une identité à la ville, comme l'appelle de ses voeux Nicolas Gaborit ?


Que devient ce projet ?

Mais d'autres réactions/propositions ont déjà vu le jour ! à vos plumes !




Rdv lors de la campagne 2008, où le bilan et les perspectives du 8ème quartier et de l'ile Seguin ne manqueront pas d'être rappelés.

Un 11e Semi-marathon de Boulogne-Billancourt polaire !


Des coureurs qui ont bravé un vent glacial !
Tout les résultats sur le site de Boulogne

Municipales 2008 : De nouvelles têtes à Boulogne Billancourt

Après l'article du Parisien, on s'interroge sur la prochaine interprétation par les Boulonnais auront de cette phrase :

"On sent que les Boulonnais ont envie de nouvelles têtes déclare Pierre-Christophe Baguet candidat à Boulogne."

Et si le PS représentait une nouvelle voie à expérimenter ?

Après tout, cela fonctionne sur Paris, et l'union des deux premières villes d'Ile de France
ne pourrait que faciliter la gestion des dossiers sensibles sur les terrains limitrophes (Plan de circulation et couverture des avenues traversantes, transports inter-urbains, V'lib, Parc des Princes, stade Jean Bouin, piscine Molitor,...).

Marie-Hélène Vouette est jeune, c'est une femme, elle est compétente, s'entoure d'une équipe extrèmement solide, et elle dispose d'un relais local étendu :
choisissons là !

samedi 17 novembre 2007

TSB : Tout Sauf Baguet ! ou comment l'UMP s'est fourvoyé dans son choix

Stupéfaction, l'UMP a choisi le moins bon candidat pour les boulonnais !

Pierre-Christophe Baguet, dont le charisme video est à la politique ce que Philippe Castelli est aux Grosses têtes ;-) ... ose se présenter aux élections Municipales 2008 à Boulogne sous l'étiquette UMP !
=> Un ancien animateur scout face à Duhamel, l'énarque ! ce dernier pourrait n'en faire qu'une bouchée !

Si la députation ne nécessite pas de compétence technique, il en est tout autrement de la fonction de maire. Et c'est là qu'on commence à être inquiet...

A l'heure du non cumul des mandats (voir l'interessant article de Pierre Catalan décidément bien renseigné !), gageons qu'il va faire l'unanimité contre lui !


Alors pourquoi pas une liste d'union d'opposition à Baguet au probable second tour ?
Union autour du qui ? autour de celui qui sera le plus sérieux candidat de Baguet.

"Tout Sauf Baguet" c'est :

- Marie Hélène Vouette, adoubée par le PS et le sémillant Pierre Gaborit pour représenter l'ensemble de la gauche (le PS progresse inéluctablement) et forte d'un tout neuf secrétaire de section, prêt à développer le réseau de soutien qu'il lui faut,

- Pierre-Matthieu Duhamel qui risque de conduire sa propre liste (avec quel argent ? pour quel parti ?), appuyé par ceux qui réalisent qu'il ne faut pas tout miser sur Sarkozy, tant son agitation risque de le faire imploser avant la fin du quinquénat (à l'instar des Républicains prisonniers de Bush, qui sans une guerre avec l'Iran ne resistera pas à Hilary (Sarkozy nous imposera-t-il sa guerre lorsqu'il sera allé au bout de ses contradictions ? :-( les français vont payer cher leur erreur)),

- Dorothée Pineau, activant ses réseaux, et qui va hésiter à rejoindre le Modem tant que ce dernier ne remontera pas dans les sondages,

- Sylvain Canet du Modem qui présentera son candidat,
- Les déçus frontistes de retour au bercail,
- etc..

Soit un éparpillement des voix qui pourrait être fatal à Baguet en cas d'union contre lui au second tour...

Il trouverait de toute façon à son arrivée un champ de mines laissé par ses prédécesseurs, or les bolonnais détestent le désordre et la discorde dans leur ville !

Et ces derniers auront peur de la sulfureuse alliance avec un André Santini mis en examen pour «détournement de fonds publics, faux et prise illégale d'intérêt».


Alors, si les boulonnais l'ont désigné député, ce n'est pas pour le choisir pour maire ! ce n'est pas parce qu'il n'a plus de métier qu'il faut que le contribuable l'entretienne !

Vu son bilan calamiteux et son opportunisme, réaliseront-ils que la Sarkozie veut faire main basse sur le trésor que représente la seconde ville d'Ile de France ?

Bolonnais, réveillez-vous !

Municipales Boulogne 2008 : Marie-Hélène Vouette, une alternative crédible


Marie-Hélène Vouette, est une candidate de grande qualité pour les municipales 2008 à Boulogne Billancourt. Les Boulonnais vont bientôt le découvrir.
Etait-il besoin de le rappeler à M. Baguet ?


Plus d'information dans le communiqué de MH. Vouette adressé au Parisien :

"Dans le journal Le Parisien du vendredi 16 novembre est publiée une interview de M Baguet titrée « On sent que les Boulonnais ont envie de nouvelles têtes » et dans laquelle je suis citée.

Je ne peux qu’approuver ce titre. Mais je tiens à cependant à préciser trois points:

D’une part, même si je représente une candidature de renouveau, comme l’explique M Baguet, je ne suis pas une novice sans le bagage technique et l’expérience municipale nécessaires pour gérer une ville de cette taille. Je travaille en effet au service de mes concitoyens depuis 2001 comme conseillère municipale et j’ai la formation de haut fonctionnaire dont M Baguet estime dans son interview avoir besoin. Rassurez-vous, ceci n’est pas une offre de services.

D’autre part, je pense qu’il serait utile de rappeler que M Baguet, conseiller général, député et candidat à la mairie, est aux manettes depuis 1983, soit bientôt 25 ans. M Solère, présenté comme futur premier adjoint, n’est autre que l’ancien maire adjoint de M Fourcade et actuel maire adjoint de M Duhamel. Ils sont en fait tous deux comptables de ce qui a été fait dans la ville depuis un quart de siècle. Question nouvelles têtes, on fait mieux !

Enfin, un petit point d’histoire. Sur les quatre maires qui ont dirigé la ville depuis 1971, le premier a été déposé en cours de mandat par ses propres amis, et le second a été battu aux élections suivantes par les amis du premier. Quant au troisième, il a préféré se choisir lui-même un successeur parmi ses adjoints. Successeur rapidement désavoué au bénéfice de son même ancien premier adjoint qui l’avait trahi avant la fin de leur mandat commun.

Effectivement, il est temps que de nouvelles têtes brisent la malédiction de Boulogne-Billancourt qui fait que, depuis 36 ans que la majorité actuelle dirige la ville, les Boulonnais subissent les conséquences de luttes fratricides.

Marie-Hélène Vouette

Tête de liste socialiste aux municipales 2008
Boulogne-Billancourt"
Commencez par signer un engagement de transparence M. Baguet.

dimanche 11 novembre 2007

Des blogs dynamiques et lucides à Boulogne Billancourt

Quelques blog actifs se démarquent sur Boulogne Billancourt :


On note le Mouvement démocrate qui est souvent pertinent dans ses analyses,

mais surtout le pertinent Nicolas Gaborit qui garde un oeil lucide sur l'actualité !


On peut aussi consulter l'excellent Observactions.

Bonne lecture !

samedi 10 novembre 2007

"Municipales: duel pour l'investiture UMP à Boulogne-Billancourt"

Débat d'idée ou recherche du pouvoir ? devinez !


AFPA Boulogne Billancourt, un duel sur fond de vieilles rancoeurs politiques oppose deux rivaux à droite pour les prochaines municipales, rendant la tâche délicate pour la commission d'investiture de l'UMP qui devrait trancher lundi soir.
Dans la deuxième plus grande commune d'Ile-de-France après Paris, l'UMP devra choisir entre le maire actuel Pierre-Mathieu Duhamel, soutenu par son prédécesseur et ex-ministre de l'Economie Jean-Pierre Fourcade, et le députéPierre-Christophe Baguet, un ancien de l'UDF qui attend son tour depuis 1995.
Populaire à Boulogne, où il a grandi et a été élu pour la première fois en 1983 au conseil municipal, M. Baguet a plusieurs atouts dans sa poche. Il a notamment été l'un des premiers UDF à soutenir Nicolas Sarkozy en octobre 2006, ce qui avait provoqué son exclusion du parti centriste.
Mais le député doit compter avec la franche hostilité que lui voue Jean-Pierre Fourcade. Venu lui aussi de l'UDF, ce dernier garde une influence à Boulogne et plusieurs casquettes, dont celle de patron de la SAEM, la société chargée d'aménager les anciens terrains des usines Renault.
Les deux hommes, qui avaient travaillé ensemble lors du premier mandat de M. Fourcade (1995-2001), s'étaient justement brouillés autour de projets sur l'île Seguin et M. Baguet avait été écarté de la liste municipale en 2001.
"Je connais le travail de maire: il faut être compétent, disponible, parfaitement fiable et loyal. Pierre-Mathieu Duhamel a ces qualités, je ne peux pas en dire autant de l'autre", lâche à l'AFP M. Fourcade, qui ajoute: "ce n'est pas de l'inimitié (contre M. Baguet), c'est une question de compétences".
En face, Pierre-Christophe Baguet n'hésite pas à rappeler que l'ancien maire "a eu 78 ans il y a quinze jours", puis l'accuse de s'être "lancé dans un tour de passe-passe" pour garder le plus de poids possible dans la ville.
Sénateur UMP des Hauts-de-Seine, Jean-Pierre Fourcade avait démissionné de son poste de maire en mars dernier pour céder sa place à M. Duhamel, un proche d'Alain Juppé, et mieux le lancer dans la course aux municipales.
"Mais il n'a pas été élu par le peuple. Il n'a pas de légitimité", assène M. Baguet, 52 ans, qui fait valoir son score aux dernières législatives du 10 juin 2007 dans la circonscription boulonnaise: 59,3% dès le premier tour alors que Jean-Pierre Fourcade soutenait une candidate estampillée "majorité municipale", Dorothée Pineau, qui n'avait fait que 10%.
Ainsi, comme le résume Pierre Gaborit, figure historique du PS local, la commission d'investiture de l'UMP devra trancher "entre un maire sortant qui n'en est pas vraiment un, mais qui n'a pas démérité, et un rallié de la dernière heure (...) qui a de très bons réseaux à Boulogne".
Interrogés sur leur ligne de conduite en cas d'échec à être investis par l'UMP, ni M. Baguet ni M. Duhamel n'ont exclu de mener une liste dissidente.
Et dans un dernier rebondissement cette semaine, Pierre Gaborit a même été sollicité par M. Duhamel pour évoquer l'idée "d'une équipe municipale dépassant les clivages anciens".
Une tentative d'ouverture opportune pour faire pencher la balance en sa faveur? "C'est une mise en oeuvre assez logique du souhait politique général dans le pays", répond-il, avant d'ajouter: "est-ce qu'il est interdit de faire des choses opportunes?" >


Vous voyez un débat sur les valeurs vous ?

C'est l'occasion de relire la définition des mots prébendes et prévarication, cela va peut-être servir prochainement...

A l'heure de l'impunité des patrons français,
ou de celle de la mise en cause des politiques italiens où les remous interpellent les citoyens que nous sommes, gouvernés désormais par un populiste affligeant,
prompt à flatter les bas instincts pour vite mettre en coupe réglée le pays,
il conviendrait que les électeurs se réveillent
pour donner une sévère leçon de moralisation de la vie politique.

Décidément, ça manque de sang nouveau, de gens désintéressés et guidés par l'intérêt général, comme le Parti Socialiste boulonnais !

vendredi 2 novembre 2007

La chicane sur le trottoir du Bd André Morizet : un fausse solution ?




La mise en place d'une chicane à cet endroit est-elle la bonne solution ?



A l'heure où la mairie veut donner des gages de modernité en parlant de "V'lib",
elle place des barrières sur les troittoirs, empechant autant les pietons de circuler que les vélos.

Chacun est obligé de s'écarter, de passer sur les plates bandes pour passer.


Une nouvelle preuve de l'archaïsme environnemental, et une gestion à courte vue des déplacements propres en ville ?

Ce n'est pourtant pas la place qui manque pour créer une piste cyclable...
mais mieux vaut inciter les citoyens à prendre leur voiture ! comme cela on ne dérange pas les électeurs conservateurs.

mardi 30 octobre 2007

Et pourquoi pas d'autres "Jardins partagés" à Boulogne ?



Developpons les "jardins partagés" à Boulogne !

Ce que c'est ?

Comme le décrit cet article, ce sont des Jardins urbains.

"Ce Jardin de proximité, est animé par une association locale proposant des activités collectives de jardinage, le jardin partagé a vocation d’éducation, d’insertion et de création de lien social intergénérationnel.

Il contribue à valoriser les ressources locales en tissant des relations avec d’autres structures : associations de riverains, établissements scolaires, centres de loisirs, maisons de retraites, commerces de proximité.
...
Les valeurs véhiculées [tournent] autour du tryptique gagnant " solidarité, convivialité, respect de l’environnement". "

L'association Graine de jardins pourrait nous aider ?

Connaissez-vous des terrains qui s'y prêteraient ?

Par exemple le terrain en friche sur le parc Rothschild ferait l'affaire ?



En effet, à gauche du château existe un terrain vide.



Mais il n'est sûrement pas libre.


L'ancien maire rappelle dans sa video que "Le terrain des canadiens appartient aux Saoudiens...

Faut-il exproprier des propriétaires qui laissent en friche un terrain depuis des décennies ?
Pour l'instant, une epérience fait exemple :
LA PERGOLA DES JARDINIERS

"Association des jardins familiaux du Pont-de-Sèvres
Tél. : 01 46 08 33 83
Les jardins familiaux du Pont de Sèvres ont obtenu le label du Ministère de l'aménagement du territoire et de l'environnement "Merci, dit la planète".
Cultiver salades, tomates, fleurs, épinards, courgettes, framboisiers : c'est le rêve que réalisent, depuis quelques mois, des habitants du quartier du Pont-de-Sèvres au sein même de leur quartier.
La Pergola des jardiniers est un terrain de 1 000 m² sur dalle, transformé par la ville, en une trentaine de micro-parcelle entourées d'une pergola.
Cette expérience, particulièrement innovante à Boulogne-Billancourt, améliore le cadre de vie dans une zone où l'urbanisation est très dense.
Cette réalisation répond à une demande très forte des habitants et pourrait même être renouvelée dans d'autres endroits de la ville."

samedi 27 octobre 2007

Le Forum de la ville est de retour !

Le site internet de notre ville réactive depuis le 1 octobre 2007 son forum après la parenthèse des élections. A vos contributions !

http://forum.boulognebillancourt.com/index.php


En attendant, vous pouvez aller consulter le blog consacré à la vie culturelle de Boulogne-Billancourt.

mercredi 24 octobre 2007

Célébrités : Habitent-ils à Boulogne Billancourt ?

On en croise du monde à Boulogne !
-, -, -, -, -, -, -, -.

Est ce à dire qu'ils habitent tous la commune ? vous en avez noté d'autres ?

Ils sont nés à Boulogne Billancourt, parfois à la clinique du Belvédère; le saviez-vous ?






Parmi les personnes nées à Boulogne Billancourt (1 800 par an), nombreuses sont celles qui, depuis 1925, sont nées à la Clinique du Belvédère. Et pour cause : peu d’autres cliniques sur la commune !

A l'instar de Wikipedia, amusons-nous futilement à recenser les illustres ou peu connus boulonnais qui y sont nés ! ou qui pourraient l’avoir été ?

(Mise à jour permanente de cet article)
_____________________________________________________________


Baron Edmond James de Rothschild







Il est un philanthrope et collectionneur français né à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) le 19 août 1845 .
Ici, la clinique n'existait pas...

____________________________________________________________


Nissim de Camondo

né à Boulogne Billancourt le 23 juillet 1892,
mort à 25 ans, abattu au combat aérien le 5 septembre 1917, lieutenant de cavalerie, pilote aviateur.

____________________________________________________________




Jean d'Orléans-Bragance
Né à Boulogne-Billancourt 15 octobre 1916 - mort à Rio de Janeiro † 26/06/2005, prince du Brésil et de Bragance. Il fut crématisé et ses cendres ont été déposées dans la chapelle de Paraty d’Alcantara de Orleans e Bragança
A cette époque non plus...
Bernard Lion
Célèbre réalisateur à la télélivision française,
né en mars 1923 à Boulogne-Billancourt, décédé le samedi 26 avril 2008.

____________________________________________________________







Jacques Doucet








Peintre, né à Boulogne-Billancourt en 1924, mort à Paris en 1994.
A cette date, la clinique du Belvédère était presque construite... ____________________________________________________________




Francis Domenget, né à Boulogne-Billancourt en 1926 et mort à Reims en 1993, était un maître graveur et enseignant français.
____________________________________________________________
Pierre Hesnault , né à Boulogne-Billancourt en 1928, est décédé le 5 mai 2010

Ici à Saint-Martin de Toques près de Narbonne
____________________________________________________________









Ecrivain, homme de radio, né à Boulogne-Billancourt le 29 octobre 1929.




____________________________________________________________

Paul Girod
homme politique français, membre du groupe UMP, né le 27 juin 1931.
____________________________________________________________










peintre français né à Boulogne-Billancourt en 1934




____________________________________________________________





L'acteur Alain Feydeau,









pensionnaire de la Comédie-Française durant 25 ans et petit-fils de l'auteur de vaudevilles Georges Feydeau (1862-1921), qu'il s'est employé à servir, est décédé lundi à Paris à l'âge de 73 ans, a-t-on appris dans son entourage.

Né le 21 juillet 1934 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Alain Feydeau est entré au Français à sa sortie du Conservatoire, où il a obtenu un Premier prix de comédie en 1958.Il y est resté un quart de siècle, honorant l'oeuvre de son grand-père ("Le Dindon", "Feu la mère de Madame", "La Puce à l'oreille") et jouant dans plusieurs pièces de Molière, dont "Les Fourberies de Scapin".

____________________________________________________________



Jean-Claude Silbermann
peintre et écrivain français né à Boulogne-Billancourt en 1935.
___________________________________________________________

André Glucksmann, philosophe,
né le 19 juin 1937 à Boulogne Billancourt



___________________________________________________________













Né à Boulogne-Billancourt le 25 mars 1938.




____________________________________________________________







Bertrand Blier né à Boulogne Billancourt,
est un réalisateur, acteur et dialoguiste né le 14 mars 1939










____________________________________________________________









né à Boulogne-Billancourt, de mère norvégienne et de père français, Laurent Padoux est le tout nouveau chef de la Mission économique de l’Ambassade de France, après avoir été consul général à Osaka au Japon.





Hélie de Noailles, duc d'Ayen, est un diplomate et responsable d'entreprise français né à Boulogne-Billancourt le 16 juillet 1943.






(Deuxième en partant de la gauche)___________________________________________________________________

François d'Aubert
Homme politique français, né le 31 octobre 1943 à Boulogne-Billancourt



____________________________________________________________

Patrick Modiano
Ecrivain, né le 30 juillet 1945 à Boulogne-Billancourt. (11 allée Marguerite.)






____________________________________________________________




Claude Roland, frère de Thierry Roland
né en 1946 à Boulogne Billancourt, est décédé le 30 décembre 2007 à 61 ans.
Il fut ancien conseiller de Paris et ancien secrétaire national du RPR chargé des relations internationales.

____________________________________________________________




Olivier Rolin - Ecrivain et voyageur est l'auteur de trois récits, où il mêle volontiers voyage et littérature, comme dans Paysages originels (Seuil 1999) et de huit romans dont L'invention du monde (1993), Port Soudan (1994, prix Fémina), Tigre en papier (2002), et Suite à l'Hôtel Crystal (2004, tous édités au Seuil).
Il est né à Boulogne-Billancourt le 17 mai 1947


____________________________________________________________

Bernard Chambaz est un romancier, historien et poète français enseignant actuellement l'Histoire au Lycée Louis-le-Grand à Paris.






____________________________________________________________




Véronique Sanson
Le 24 avril 1949, Véronique Marie-Line Sanson naît à Boulogne-Billancourt, à la clinique Belvédère. Violaine sa sœur, est née le 15 mai 1947.

A voir : l'émouvant duo avec Ségolène Royal

____________________________________________________________

Jean Rolin
Journaliste, écrivain, né le 14 septembre 1949



____________________________________________________________

Comte Olivier de Caumont La Force
Né à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) le 27 septembre 1949

____________________________________________________________

Gérard Lanvin

Né le 21 juin 1950 à Boulogne-Billancourt.



____________________________________________________________

Corinne Lepage
Née le 11 mai 1951 à Boulogne-Billancourt, Corinne Lepage est une femme politique française, fondatrice et présidente de CAP 21. Elle est fondatrice de la CRII-GEN. Le 10 mars 2007, elle décide de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2007. Elle apporte ainsi son soutien au leader du Modem qui, selon elle, incarne aujourd’hui un véritable changement dans le pays et peut permettre à l’écologie politique d’occuper la place qui lui revient.




____________________________________________________________


Bernard Guetta
Né en 1951 à Boulogne-Billancourt,
a été correspondant du Monde (Varsovie, Washington, Moscou) et directeur de la rédaction du «Nouvel Observateur» (1996-1999). Il est aujourd’hui éditorialiste de politique internationale à France Inter, au «Temps» et à «La Repubblicca». Il a reçu le prix Albert Londres en 1981.



____________________________________________________________

Vincent Bolloré
Homme d'affaires, né le 1er avril 1952 à Boulogne-Billancourt



____________________________________________________________


Guillaume Durand
Journaliste et animateur de télévision français, né le 23 septembre 1952 à Boulogne-Billancourt.



____________________________________________________________

Thierry Lhermitte
Acteur, né à Boulogne-Billancourt le 24 novembre 1952,
(Le lendemain !)

____________________________________________________________

Pierre de Bousquet de Florian
Prefet, né le 12 juin 1954 à Boulogne Billancourt,






____________________________________________________________






Richard Seurat
Né à Boulogne-Billancourt en 1954,. est ingénieur diplômé de l’Institut national. polytechnique de Toulouse et de l’INSEAD (MBA).





____________________________________________________________



Dominique Rossi
Né à Boulogne Billancourt en 1956, musicien

____________________________________________________________




Cécilia Sarkozy
Cécilia Maria Sara Isabel Ciganer est née le 12 novembre 1957 à Boulogne-Billancourt ...







____________________________________________________________

Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil (93),
ancien Villieriste.




____________________________________________________________




Philippe Lafitte
écrivain français né à Boulogne-Billancourt en 1960.

____________________________________________________________



Frédéric Pierrot
comédien, né le 17 septembre 1960 à Boulogne-Billancourt.

____________________________________________________________




Bruno Podalydès
né le 11 mars 1961 à Boulogne-Billancourt. Il est le frère de l'acteur Denis Podalydès.
____________________________________________________________




Pascal Buchet est un homme politique français,
né le 3 juin 1961 à Boulogne-Billancourt
Médecin, délégué national du PS, il est Maire (PS) de Fontenay-aux-Roses
et Conseiller général des Hauts-de-Seine depuis 1994.

____________________________________________________________




Jean-Philippe Nataf
chanteur français né à Boulogne-Billancourt en 1962.

____________________________________________________________




Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme 60
Né à Boulogne-Billancourt 3 juin 1962



____________________________________________________________




Christophe Chenut, né le 2 octobre 1962 à Boulogne-Billancourt.



Chef d'entreprise.



____________________________________________________________




Xavier de Caumont La Force
Né à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) le 19 décembre 1963.

____________________________________________________________



Zazie, Chauteuse, alias Isabelle Marianne de Truchis de Varennes
le 18 avril 1964 à Boulogne Billancourt.

____________________________________________________________



Jean-François Copé
Né le 5 mai 1964 à Boulogne-Billancourt,










____________________________________________________________
Le prince Jean d'Orleans, duc de Vendome, né à Boulogne billancourt 19 mai 1965.

____________________________________________________________

Alix Girod de l'Ain, Ecrivain, journaliste, cinéaste.




Née à la clinique du Belvédère, le 3 juillet 1965




____________________________________________________________
Laurent Garnier est né le 1er février 1966 à Boulogne-Billancourt, dans une famille de forains. Très jeune, il se rend compte que la musique fait et fera partie intégrante de sa vie. Il s'enferme dans sa chambre, transformée en véritable discothèque, plusieurs heures par jour. Derrière ses platines, il s'imagine déjà faire danser les foules et anime les soirées familiales dès qu'il en a l'occasion.
Mais c'est lorsqu'il déménage à Londres pour devenir valet de pied de l'Ambassadeur de France que tout s'enclenche.



____________________________________________________________

Hubert JULIEN-LAFERRIERE
Né le 27 février 1966 à Boulogne, maire du 9eme Lyon

____________________________________________________________



Delphine Peras,
Romancière, née le 1er mars 1966 à Boulogne-Billancourt.


************************************************************************************

Et votre serviteur, le 04 mars 1966, et, ailleurs, la veille de et avant et

************************************************************************************

David Hallyday
Né le 15 août 1966
La Vidéo.

____________________________________________________________



Karim Achoui, ancien avocat, trop proche du braqueur...





Né le 10 octobre 1967 à Boulogne Billancourt.

____________________________________________________________




Anne Goscinny
19 mai 1968 : naissance d'Anne, fille unique de René et Gilberte Goscinny. René Goscinny aurait voulu que sa fille, née en mai 68, s'appelle Anne-Barricade. S'est-il heurté au refus du fonctionnaire de la mairie ? Toujours est-il que la petite Anne s'appelle, plus sobrement, Anne Denyse.





____________________________________________________________




Michael Vartan
né le 27 novembre 1968 à Boulogne Billancourt,
neveu de Sylvie Vartan, cousin de David Hallyday.






____________________________________________________________

Romain Sardou, né le 6 janvier 1974, à Boulogne-Billancourt
écrivain, fils de Michel et de Babette, est l'intello de la famille Sardou.




__________________________________________________________

Benjamin Castaldi
Animateur, né à Boulogne-Billancourt (France) le 28 mars 1970






____________________________________________________________




Anna Gavalda écrivain, née en décembre 1970 à Boulogne-Billancourt "dans une clinique chic" (on devine laquelle, Cf. début de l'article).




____________________________________________________________





Matthieu Chédid, fils du chanteur Louis Chédid et petit-fils de l'auteur Andrée Chédid,
né à Boulogne-Billancourt le 21 décembre 1971





____________________________________________________________




Guillaume Canet
Comédien, né à Boulogne-Billancourt le 10 April 1973






____________________________________________________________




Jean-Christophe Rieu
né à Boulogne-Billancourt le 22 novembre 1973 est animateur de radio et de télévision

____________________________________________________________



Inconnu
16 décembre 1973
Dimanche 13h10, naissance d’Alexandre à la clinique du Belvédère à Boulogne-Billancourt, il pèse 3 kg pour 50 cm et fait la fierté de ses parents, Bernard et Hélène.

____________________________________________________________



Booba,
De son vrai nom Elie Yaffa, est un rappeur français né le 9 décembre 1976 à Boulogne dans les Hauts-de-Seine d'une mère française et d'un père d'origine sénégalaise.









____________________________________________________________



Pape Badiane, basketeur à Roanne, né le 10 février 1980 à Boulogne Billancourt,

____________________________________________________________



Felipe Teixeira footballeur, né le 2 octobre 1980 à Boulogne Billancourt.
Blessé au genoux, à 27 ans, sa carrière est stoppée pour 9 mois.

____________________________________________________________



Gaspard Ulliel
Jeune acteur français montant né à Boulogne Billancourt 25 novembre 1984
Ayant joué dans Jacquou Le Croquant, ...







____________________________________________________________




A noter aussi le décès de Thierry le Luron
Il nous a quitté le 13 novembre 1986 à 7h du matin à la clinique du Belvédère

____________________________________________________________



Keny Arkana
Chanteuse, née le 20 décembre 1982, cette marseillaise d’origine argentine commence à rapper ses premiers textes dès l'âge de 13 ans

____________________________________________________________



Mattéo Ségara
Lundi 5 mai 2003, à la clinique du Belvédère de Boulogne à Paris, la chanteuse a donné naissance à un petit Mattéo 3,2kg

____________________________________________________________



A noter aussi le décès d'Eddie Barclay, producteur de musique français, de son vrai nom Édouard Ruault, né le 26 janvier 1921 dans le 12e arrondissement de Paris et décédé le 13 mai 2005 à Boulogne-Billancourt.


____________________________________________________________



_______________________________________________________

































Une histoire qui finit mal :

"DYSFONCTIONNEMENTS DE LA CLINIQUE DU BELVÉDÈRE À BOULOGNE-BILLANCOURT

M. Pierre-Christophe Baguet - Le 31 janvier 2000, une jeune femme est venue accoucher à la clinique du Belvédère à Boulogne-Billancourt, aux termes d'une grossesse sans problème. Malheureusement, les conditions ont été telles que l'enfant est décédé et la vie de la mère elle-même s'est trouvée menacée. La clinique n'ayant su la prendre en charge, elle a été, sur intervention de sa famille, transférée en extrême urgence dans un hôpital du département.

Ce dossier est connu […] mais il semble qu'il n'est pas isolé et que les dysfonctionnements dans ce service d'obstétrique se répètent. "

La clinique a été fermée en fin de l’année 2003.

_______________________________________________________
















Sources :
http://www.assemblee-nationale.fr/11/cra/2000-2001/2001010909.asp#P208_44425
http://solere.blogs.com/boulogne/2006/01/maternit_boulog.html

et
http://choisel.info/html/public/boulonnais_rues_AB.html
Rue du Belvédère
Du 60 rue des Tourelles au 23 rue du Pavillon
Longueur: 179 mètres - Largeur: 13, 50 mètres

Dans les premiers temps du Parc des Princes, sous le second Empire, une belle maison fut édifiée dans un beau parc de la rue du Pavillon, qui abrita dit-on les amours du duc de Morny.

La propriété devint plus tard le siège de l’Institution de jeunes filles Morel de Fos, qui y demeura de 1890 à 1920. Elle recevait surtout des jeunes filles d’origine étrangère.

Vers 1925, elle a été transformée en clinique d’accouchement, la plus importante et aussi la mieux connue de tous les établissements de ce genre de la région parisienne.

L’existence de la clinique du Docteur Desgranges a doublé le nombre des naissances annuelles de la ville de Boulogne, mais la plupart des mères ne sont pas des habitantes de celle-ci.

Quant à la rue du Belvédère, elle a été percée en 1926 par les frères Delamarre de Monchaux et le conseil municipal a accepté de l’incorporer à la voirie urbaine par délibération du 23 décembre 1930 approuvée par le préfet le 11 juin 1931.

Cette décision fut critiquée à l’époque par un adversaire de la municipalité, qui argua l’insuffisance de largeur de la rue en dépit de l’existence d’une double bande grevée de servitudes non aedificandi.

La famille Delamarre fut un des premiers acquéreurs du Parc des Princes vers 1856, et présida longtemps à l’organisation intérieure des propriétaires du Parc.

L’actrice Paulette Dubosc habita cette rue.















_______________________________________________________